Waterloo 1815

LUD001

Waterloo et Les Quatre-Bras 1815 est un jeu complet de la Série Jours de Gloire.

Il couvre les batailles des 16 et 18 juin 1815 lors de l’offensive lancée en Belgique par Napoléon.
Cette deuxième édition du jeu utilise les règles de la série Jours de Gloire, Version 2021.

Plus de détails

Réassort en cours

27,90 €

Fiche technique

Collection Jours de Gloire
Période 1er Empire
Editeur Canons en Carton
Auteur Frédéric Bey
Langue(s) Français et anglais
Illustrateur Pascal Da Silva

En savoir plus

L’histoire contemporaine n’a pas effacé la légende de Waterloo, elle en a décuplé la leçon.  Le drame qui se joue en Belgique, lorsque Napoléon choisit une dernière fois de prendre son destin en main pour aller affronter les troupes anglo-alliées de Wellington et l’armée prussienne de Blücher, a été raconté des centaines de fois par des historiens. Il a aussi inspiré les poètes ou les philosophes et, plus récemment, le cinéma s’est également emparé de la bataille de Waterloo pour la mettre en images.
Les faits quant à eux, sont à la fois glorieux et dramatiques : le 16 juin au matin,  Ney découvre devant lui le carrefour des Quatre-Bras, solidement occupé par l’avant-garde de l’armée de Wellington. A 14 heures, il lance son attaque. Toute l’après-midi, la bataille fait rage, les pertes sont lourdes de deux côtés. A la fin du jour, les hommes tombent de fatigue et le combat cesse sans véritable vainqueur. Le même jour, Napoléon a battu les Prussiens  à Ligny.
Deux jours plus tard, Napoléon se retrouve face à Wellington au sud de Waterloo. Les deux armées disposent d’environ 70 000 hommes. Le plan de Napoléon est simple : effectuer une attaque centrale contre les Anglais, après avoir fixé leurs ailes. Mais les choses ne se déroulent pas comme prévu. La ferme d’Hougoumont résiste à tous les assauts, l’offensive du Ier corps tourne court et les charges folles lancées par Ney ne suffisent pas à faire plier l’ennemi. Bientôt les Prussiens débouchent sur la droite des Français. Napoléon doit alors mener une bataille défensive. La Garde attaque une dernière fois. La Garde recule et c’est la fin : la grande épopée napoléonienne est morte au soir du 18 juin 1815, dans la plaine de Waterloo.
En mémoire de cette bataille mythique, cédons à l’invite du commandant Lachouque : « Pèlerin de Waterloo, arrêtez-vous quelques instants près de la Belle-Alliance, devant l’aigle aux ailes brisées, à la place où Napoléon vit son étoile disparaître à l’horizon. Regardez les crêtes de Mont-Saint-Jean, Hougoumont, le vallon de la Haye-Sainte ; recueillez-vous devant ceux qui dorment depuis cette journée de lutte à mort. Vous comprendrez qu’un drame européen s’est achevé, le rideau est tombé sur le dernier acte, commencé le 2 juin 1812, lorsque la Grande Armée franchit le Niémen ».

Les Quatre-Bras et Waterloo 1815 sont des batailles qui placent les joueurs devant de nombreux défis : assauts de fermes fortifiées, charges de cavalerie, organisation de grandes batteries d’artillerie, gestion des réserves ou exploitation des renforts. Napoléon parviendra-t-il à trouver la faille dans le système défensif des Anglais ? Wellington aura-t-il le cran de tenir sa ligne face à la meilleure armée du monde ?  Blücher arrivera-t-il à temps pour décider du sort de la journée ?

Composition du jeu

  • 2 cartes 59 x 83 cm
  • 432 pions et marqueurs prédécoupés
  • 1 livret de règles
  • 1 livret de scénarios
  • 1 aide de jeu

Echelles du jeu

  • Unités : 1 point de force pour 250 cavaliers, 350 fantassins ou 3 canons
  • Temps : 1 tour pour 90 minutes
  • Carte :  400 m par hexagone
  • Temps de jeu :  2 à 10 heures de jeu selon le scénario
  • Complexité: 7/9