Un supplément à la bibliothèque stratégique du VaeVictis 143

janv. 15, 2019
imjin riverEntamons l’après-guerre en Corée avec Imjin River 1951 last stand of the « Glorious Glosters » de Brian Drohan, Campaign n° 328 chez Osprey. Loin de réaliser une étude complète de la dernière grande offensive sino-coréenne du conflit, l’auteur se limite au dernier – probablement… - Camerone de l’histoire militaire britannique, aujourd’hui page de « gloire » oubliée. Dommage, le reste de l’offensive devra attendre…
Total onslaughtEntrons maintenant sur le continent africain avec trois titres. Paul Moorcraft s’efforce dans Total onslaught, war and revolution in Southern Africa since 1945 paru chez Pen and Sword de relater l’histoire des conflits en Afrique Australe durant la Guerre Froide. La période suivante se limite en effet à la portion congrue. Bien que le récit soit parfois un peu maladroit, il n’en demeure pas moins intéressant par son approche réellement régionale.
 
biaffra genocideLes mêmes caractéristiques s’appliquent à Biafra Genocide, Nigeria : bloodletting and mass starvation, 1967-1970 – toujours chez « P& S ». A. J. Venter, ancien journaliste et témoin des événements, nous livre un travail quelque peu décousu sur une guerre atroce qui voit les intérêts soviéto-anglais se conjuguer en pleine Guerre Froide !
Passons aux années 1990, la tristement célèbre « décennie du chaos » en Afrique, avec Ethiopian-Eritrean wars, volume 2, Eritrean war of independence, 1988-1991 & Badme War, 1998-2001 d’Adrian Fontanellaz et Tom Cooper paru chez Helion. Ils éclairent un conflit aussi meurtrier que mal connu car moins médiatisé que la « sécession biafraise » et la famine qui en a résulté. Ethiopian-Eritrean wars (…) s’avère à la fois complet, synthétique et bien illustré.
israeli paratroopersConcluons par le Proche-Orient avec Israeli Paratroopers 1954-2016, Osprey Elite 224. David Campbell maîtrise son sujet pour lequel il a une évidente sympathie tout en gardant un certain esprit critique. Par conséquent, cette synthèse n’est pas forcément réservée aux passionnés de forces spéciales…